Skip to main content
Scientific innovation

Title

Étude clinique – Fine

Étude clinique – Fine

Efficacité de l’emploi préprocédural d’un rince-bouche antiseptique sur la réduction des bactéries revivifiables dans les aérosols dentaires

- Fine DH, Mendieta C, Barnett ML, Furgang D, Meyers R, Olshan A, Vincent J.  J Periodontol. 1992 Oct;63(10):821-4.

Objectif

Évaluer l’effet de l’emploi préprocédural d’un rince-bouche antiseptique sur le taux de bactéries revivifiables dans les aérosols dentaires générés durant une intervention dentaire type.

Méthodologie

Étude clinique contrôlée, à l’insu de l’observateur, en groupes parallèles, avec répartition aléatoire menée auprès de sujets atteints de gingivite légère à modérée. 

18 sujets ont subi un détartrage par ultrasons de la moitié de la bouche pendant 10 minutes, puis ont été répartis au hasard après une période de 24 heures sans mesures d’hygiène buccodentaire. Ils ont ensuite reçu instruction de se rincer la bouche pendant 30 secondes avec 20 ml du rince-bouche LISTERINE® ou d’un rince-bouche témoin à base d’hydroalcool, suite à quoi l’autre moitié de leur bouche a subi un détartrage. Des particules aériennes ont été prélevées durant les deux détartrages. Une semaine plus tard, les mêmes procédures ont été répétées avec l’autre rince-bouche.

Résultats

LISTERINE® a produit une réduction de 94,1 % des unités formant colonie (dénombrement en laboratoire des bactéries revivifiables), comparativement au niveau de base, tandis que le rince-bouche témoin a produit une réduction de 33,9 % seulement. La différence entre LISTERINE® et le rince-bouche témoin était statistiquement significative (p > 0,001).

Conclusion

L’étude indique que l’emploi préprocédural d’un rince-bouche antiseptique peut réduire de façon significative le taux des microbes présents dans les aérosols générés durant une procédure de détartrage par ultrasons et pourrait possiblement être utilisé en cabinet dans le cadre de la routine de contrôle de l’infection.