Skip to main content

Title

Étude clinique – Cortelli

Étude clinique – Cortelli

Bienfaits de rince-bouche aux huiles essentielles et au chlorure de cétylpyridinium sur la santé des gencives : étude clinique randomisée de 6 mois44

- Cortelli SC, Cortelli JR, Shang H, Costa R, Charles CA. Am J Dent. 2014;Vol.27, No.3.

Objectif

Étude unicentrique contrôlée, à l’insu des observateurs, en groupes parallèles et à répartition aléatoire, d’une durée de 6 mois ayant comparé les effets antiplaque et antigingivite d’un rince-bouche aux huiles essentielles (HE) à ceux d’un rince-bouche à base de chlorure de cétylpyridinium (CPC) à 0,07 % et d’une solution témoin à base d’hydroalcool à 5 %.

Méthodologie

354 volontaires en bonne santé (âgés de 18 à 71 ans) ont participé à cet essai clinique. 338 d’entre eux ont terminé l’étude. Au départ, et aux visites après 1, 3 et 6 mois, les sujets ont subi un examen de la bouche et une évaluation de leur gingivite (IGM), du saignement gingival (IS) et de la plaque (IP). Après leur répartition, les sujets ont reçu une prophylaxie complète et ont commencé à se brosser les dents deux fois par jour avec le dentifrice au fluorure reçu dans le cadre de l’étude, et à se rincer la bouche deux fois par jour, pendant 30 secondes, avec 20 ml du rince-bouche qui leur avait été assigné.

Résultats

Comparé au rince-bouche au CPC, le rince-bouche aux HE a produit des résultats statistiquement meilleurs à toutes les évaluations après le départ. Il a ainsi produit des réductions supérieures de l’IGM de 10,5 %, 20,3 % et 30,7 % et des réductions de l’IP de 12,7 %, 23,7 % et 32,6 % après 1, 3 et 6 mois, respectivement. Une analyse du nombre de sites gingivaux sains (score IGM de 0 ou 1) a démontré que les bienfaits du rince-bouche aux HE étaient 45,8 % et 59,8 % supérieurs à ceux d’un rince-bouche à base de CPC et d’un placebo, respectivement.

Cortelli study
Fig. 4. Pourcentage moyen de sites gingivaux sains par sujet.

Cortelli study
Fig. 2. Distribution (%) des sites sains par sujet. Ensemble de la bouche.

Cortelli study
Fig. 3. Distribution (%) des sites pratiquement sans plaque, par sujet. Ensemble de la bouche.

Conclusion

Les résultats de cette étude démontrent la supériorité clinique d’un rince-bouche aux HE comparativement à un rince-bouche à base de CPC à 0,07 % dans la prise en charge à long terme de la plaque et de la gingivite.